A. POSTEL : L'ASCENDANT


Editions Gallimard

125 pages


De quoi ça parle

 

Un homme, le narrateur, apprend que son père est mort.

Après avoir constaté le décès à la morgue, il se rend dans la maison de son paternel pour mettre ses papiers en ordre.

Au cours de sa visite, il descend à la cave... et y trouve une femme, enfermée dans une cage.

 

J'ai aimé

L'histoire.

Difficile de faire plus haletant quand la base de ton récit est aussi terrifiante.

C'est captivant, merveilleusement bien écrit, avec un style très habile et qui correspond au contenu du livre (détaché, alors même que le narrateur est celui qui a vécu l'histoire).

 

La construction du récit : 1 chapitre = 1 date. 

On suit le narrateur sur une période très courte, et la décomposition du récit par journée nous permet de nous situer et de voir l'évolution de la situation quasiment heure par heure. Cela permet (en tout cas c'est l'effet que ça m'a fait) de trouver un peu de repères dans une histoire qui est très troublante.

 

J'ai moins aimé

Le malaise.

J'ai dû arrêter plusieurs fois ma lecture tant elle me mettait mal (mais en même temps, c'est aussi la force du livre). Et malgré tout je m'y suis toujours replongée par curiosité (il est difficile à lâcher bien longtemps).

 

Trop de questions laissées sans réponses.

Sans spoiler, disons que beaucoup trop de choses sont passées sous silence, inexpliquées (notamment l'avenir du personnage qui raconte l'histoire avec un certain recul).

 

 

MAIS C'EST QUAND MEME TRES TRES FORT, 

BREF , LISEZ LE !

Écrire commentaire

Commentaires : 0