J.P. Blondel : 06h41

De quoi ça parle ?

 

Cécile et Philippe ont été ensemble, et ça s’est TRES mal fini.

 

27 ans plus tard, Cécile prend le train de 6h41 qui relie Troyes à Paris… et Philippe aussi.

 

 

Comment cette rencontre va-t-elle se passer (si elle a même lieu ?) car le train est en marche, et..


J'ai aimé

TOUT, donc.

 

 

Le style simple et épuré, mais aussi précis et aiguisé.

 

·   L’immersion fabuleuse que nous permet le récit : il a pour temporalité un trajet d’une heure trente. Et tout au long de ce court voyage, on va se retrouver successivement dans les pensées de chacun des deux personnages, entre souvenirs et sentiments présents.

 

   L’histoire,  universelle , celle d’un ancien couple qui se recroise.

 

 

     La réflexion ; forte et étonnamment bien creusée (en seulement 157 pages)  sur ce qui fait une vie, une personnalité.


J'ai moins aimé

Rien, c’est super. On veut la suite ! Ah mince yen a pas.. Bon ben dans ce cas c’est ça que j’aime moins.

 

B R E F  :  L I S E Z  L E !

Écrire commentaire

Commentaires : 0